Les magiciens dans l'Islande ancienne. Études sur la représentation de la magie islandaise et de ses agents dans sources littéraires norroises.
François-Xavier Dillmann, 2006

Mais le soir, après le coucher du soleil, Egill et son compagnon furent mis en difficulté. Grímr devint alors tellement fort qu'il saisit Þórðr, le souleva et le projeta par terre si rudement qu’il en eut le corps tout fracassé et trouva aussitôt la mort. Ensuite, il s'empara d'Egill. Þorgerðr brák était le nom d’une servante de Skalla-Grímr; elle avait élevé Egill dans son enfance; elle en imposait, était forte comme les hommes, et très versée dans la magie. Brák déclara: "À présent, Skalla-Grímr, tu te mets en fureur contre ton propre fils!” Alors Skalla-Grímr relâcha Egill et voulut se saisir d’elle. Elle l’esquiva et s’enfuit en courant, poursuivie par Skalla-Grímr; ils parvinrent ainsi jusqu’à l’extrême pointe du Digranes; elle se jeta alors du haut du rocher pour s’échapper à la nage. Skalla-Grímr lança dans sa direction une grande pierre qui l’atteignit entre les épaules; ni l’une ni l’autre ne refit surface par la suite; cet endroit est appelé à présent le Brakarsund ["détroit de Brák"].»

Relaté au chapitre xl de l’Egils saga Skalla-Grímssonar, cet épisode de la fin tragique de la magicienne Þorgerðr brák, qui sauva le jeune héros Egill d’un accès de fureur meurtrière de son père Skalla-Grímr, constitue l'un des nombreux passages des Íslendingasögur et de la Landnámabók qui sont étudiés dans le présent ouvrage afin d’éclairer la personnalité et le statut social des magiciens de l’Islande ancienne.

  • François-Xavier Dillmann, 2006
  • Les magiciens dans l'Islande ancienne. Études sur la représentation de la magie islandaise et de ses agents dans sources littéraires norroises.
  • Acta Academiae Regiae Gustavi Adolphi 92
  • ISBN: 9185352632
Pris: 477 kr, inkl. moms